Bonjour à tous !

Aujourd’hui nous remontons le temps, direction l’Angleterre du XIXe siècle avec le célèbre Charles Dickens !

(Suite à un problème indépendant de ma volonté, l’article ne peut actuellement bénéficier d’une image de couverture. Désolé.)

Biographie de l’auteur

Comment présenter Charles Dickens ? Cet auteur britannique du XIXe siècle considéré comme le plus grand romancier de l’époque victorienne!

Oliver Twist, David Copperfield, A christmas Carol, tant d’histoires qui sont présentes dans notre culture ! Une oeuvre mondialement reconnue (bien qu’il eut quelques détracteurs) et dès lors perpétuellement renouvelée par les rééditions des livres et les adaptations cinématographiques et même vidéoludique ! (comme réaliser un Assassin’s Creed dans le XIXe siècle britannique sans y intégrer les figures dé l’époque que sont Darwin, Marx ou Dickens ?)

Né le 7 février 1812 et mort le 9 juin 1870. Charles Dickens est l’auteur d’une vingtaine de romans ainsi que de centaines de nouvelles et d’articles. Il a également écrit et mis en scène des pièces de théâtre et réalisé des tournées de lectures publiques en Grande-Bretagne  mais aussi aux États-Unis.

4e de couverture

 » J’ai toujours été frappé de constater à quel point le courage fait défaut, y compris aux gens les plus intelligents ou les plus cultivés, lorsqu’il s’agit de se confier sur des expériences psychiques liées au surnaturel. Presque tous craignent de s’exposer aux soupçons ou aux rires si jamais ils se hasardaient à raconter une expérience de ce type, qui n’éveille ni parallèle ni écho dans la vie psychique de leur interlocuteur. Un voyageur honnête qui aurait vu quelque créature fantastique du genre des serpents de mer n’aurait aucune réticence à l’évoquer; mais ce même voyageur, eût-il ressenti un pressentiment, un instinct, un rêve, une divagation étrange, ou ce que l’on nomme vision, ou encore toute autre impression psychique paranormale, hésiterait longtemps avant de l’avouer. »

Une jeune mariée disparaît mystérieusement, un esprit frappeur s’amuse dans le ventre de sa victime, un homme assiste au procès de son meurtrier… Quatre nouvelles grinçantes où Dickens mêle habilement angoisse et insolite, non sans une touche de malice.

Les histoires.

Dans ce livre, la collection « Folio 2€ » nous propose de découvrir quatre nouvelles extraites du recueil « Histoires de fantômes » (Folio Classique n°6206).

À lire au crépuscule

La première histoire nous relate une discussion entre plusieurs guides de montagne dans les Alpes suisses. Ici les personnages racontent eux-mêmes des histoires de fantômes, au sens large du terme. Certes nous y trouvons des apparitions, mais on y fait aussi référence à une jeune femme effrayée par un visage qu’elle voit en rêve et qui finira par rencontrer cette personne. Une vieille marquise qui ressent la mort de sa soeur ou bien encore, du fantôme d’un vivant se trouvant sur son lit de mort.

La chambre de la mariée

La seconde histoire dévoile l’histoire d’un homme horrible qui avait décidé qu’une fortune familiale lui revenait de droit. Ainsi il fit des pieds et des mains, d’abord en courtisant la mère, puis en épousant la fille, pour obtenir le précieux héritage en demeurant libre de tout crime. Seulement, un élément imprévu vient s’immiscer dans son affaire…

Esprits frappeurs authentiques

La troisième histoire retranscrit le vécu d’un écrivain ayant subi une forme de possession. L’écrivain se réveilla un matin en sentant des coups sur son front, de là s’engage une discussion entre l’homme et l’esprit au cours de laquelle se dernier ne manque pas de rendre chèvre le pauvre écrivain, on y rencontre au passage quelques éléments de télékinésie. 

Le procès pour meurtre

La quatrième histoire rapporte, comme son nom l’indique, le procès d’un meurtre. L’affaire commence par la vision d’un homme par sa fenêtre, il y voit deux individus se poursuivant sans qu’aucun des passants ne remarque leurs comportements. Jusqu’ici rien de très palpitant, sauf que notre individu va revoir l’un des deux dans sa salle de bain et se retrouver juré pour un procès où l’accusé n’est autre que le second homme de la rue. C’est une affaire de meurtre peu banal qui se joue ici avec la présence de la victime qui vient influencer le monde des vivants et assister au jugement de son bourreau.

Mon avis.

Loin des histoires de Noël connues de tous, nous découvrons ici Dickens dans un registre plus proche d’Halloween. Prémonition, apparition, témoignage d’un autre temps et esprit malin, voire frappeur, se succèdent pour nous présenter un spectre plutôt large des phénomènes liés au domaine des esprits.

Dickens ne se contente pas ici de nous raconter ses histoires. Il prend le lecteur pour témoin comme si il s’adressait directement à nous, au coin du feu, dans un salon ou sur le rebord des montagnes.
Je crois en avoir déjà parlé dans un précédent article, mais c’est quelque chose que j’adore retrouver dans un livre, cette connexion qui se crée en dehors du temps pour qu’auteurs et lecteurs se rencontrent (même si la discussion est à sens unique).

L’exécution est proprement réalisée, à mille lieues des histoires spectaculaires que nous rencontrons aujourd’hui dans la littérature ou au cinéma. C’est avec simplicité que Dickens relate des faits anodins, mais qui pourtant n’altèrent en rien la dimension paranormale des événements.

Conclusion.

C’est le troisième livre que je lis de la collection « Folio 2€ » et c’est encore une découverte intéressante ! D’ailleurs la collection mériterait bien un article.

Dickens nous livre ici quatre histoires attrayantes qui n’ont pas pour vocation de nous apeurer, mais plutôt de rapporter des faits auxquels on ne prêtait et l’on ne prête encore que peu d’intérêts (si ce n’est celui du divertissement). Preuve en est qu’à ce jour nous n’en savons guère plus sur le sujet qu’il y a deux siècles.

Ce sont des histoires intéressantes et surprenantes, mais qui, je pense, se sont vues cantonnées à l’ombre des autres écrits de Dickens.
Difficile de se faire une place à côté de monuments tels que « Oliver Twist ». C’est pourquoi je salue l’initiative de Folio d’avoir remis en avant ces histoires.


Carte d’identité du livre :

Titre : À lire au crépuscule
Auteur : Charles Dickens
Edition: Folio (collection « Folio 2€)
Date : 2018
ISBN : 978-2-07-276925-2

Source pour la biographie: https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Dickens

Partagez