Bonjour à tous !

Aujourd’hui nous allons parler logiciel, et plus précisément du meilleur ami de l’auteur : le correcteur.

Il y a une multitude de correcteurs et à tout les prix, à tel point que cette question est un véritable casse-tête à résoudre. Comme pour tout dans la vie il y a des avis pour et des avis contre. Je ne fais pas cet article pour surclasser les uns par rapport aux autres, mais après en avoir essayé plusieurs et vu pas mal de comparatif j’ai pu faire mon choix, celui d’Antidote.

Qu’est-ce qu’Antidote ?

Antidote est un logiciel de correction grammaticale et d’aide à la rédaction disponible en français ou en anglais. Il incorpore une dizaine de dictionnaires et guides linguistiques, mais aussi des outils comme l’aide à la révision et à l’inspection.

Antidote est un produit de la société québécoise Druide Informatique spécialisée en linguistique informatique et dans le développement et la commercialisation de logiciels d’aide à la rédaction depuis 1993.
La société Druide possède également une maison d’édition publiant des livres de fiction, des essais, de la littérature jeunesse, ainsi que des ouvrages de référence.

Le gros avantage d’antidote est qu’il s’intègre automatiquement aux logiciels de traitements de texte, mais aussi aux navigateurs internet ou encore à votre boîte mail.

L’interface d’Antidote.

texte pour présentation du logiciel Antidote

L’interface est très simple d’utilisation, tout est fait pour que n’importe qui puisse utiliser le logiciel dès le lancement. Sur la colonne de gauche, vous retrouvez les différentes sections de correction, de révision, de statistique ou encore d’inspection de votre texte.

La correction est partagée en trois points : langue, typographie, style.

La langue va s’occuper des corrections de grammaire comme les erreurs liées aux fautes d’orthographe ou de conjugaison. Les mots inconnus sont aussi reconnus, notamment des noms propres, les ambiguïtés qu’il peut y avoir sur un mot ou encore les alertes pour la ponctuation qui semble être douteuse.

La typographie s’occupe des frappes d’espaces, de retour à la ligne, des guillemets et autres problèmes de ponctuation. Par exemple le double espace entre « morceau » et « volontairement »

vue de la typographie du logiciel Antidote

Le style quant à lui vous présentera les répétitions faites dans le texte, une analyse des tournures de phrases (phrases longues, passives, impersonnelles…) et le vocabulaire (pléonasmes, verbes ternes et niveau de langue).

Vous retrouvez votre texte dans le pavé central, celui-ci se modifie en temps réel. Les erreurs se repèrent très facilement grâce aux traits rouge ou jaune.

Et enfin la colonne de droite où l’on retrouve la liste des erreurs et mots demandant une vérification.

Les corrections.

Pour corriger, plusieurs manières s’offrent à vous. Prenons le mot souligné « informez » pour cet exemple. Vous le voyez dans la colonne de droite, le logiciel a remarqué une faute et nous propose de remplacer « informez » par « informer » si vous êtes d’accord vous pouvez double cliqué sur le mot pour le corriger ou bien cliquer sur le petit « V » dans la barre en haut gauche. Cependant si vous avez un doute vous pouvez passer votre souris sur le mot et le logiciel vous transmet alors la règle d’orthographe qui lui indique une erreur :

Affichage de la règle sur Antidote

Aucun logiciel n’est parfait, il se peut donc que le logiciel identifie un mot comme étant une erreur alors que non (notamment avec les noms propres), si c’est le cas vous pouvez cliquer sur le « O » rouge barré et ainsi le mot n’est plus considéré comme une erreur pour cette correction.

Concernant les noms propres, vous avez la possibilité de les ajouter dans le dictionnaire personnel, ce qui évitera que votre logiciel considère votre prénom comme une erreur, ce qu’ils font tous avec le mien…

Une comparaison ? LeRobert correcteur contre Antidote.

Pour vous donner un point de comparaison, je vais continuer avec ma nouvelle « sombre héritage » écrite cet été.

Lorsque j’ai écrit cette nouvelle je ne possédais pas encore Antidote, je l’ai donc corrigé à l’aide de deux outils : scribens (qui est un correcteur en ligne gratuit) et la version d’essai du correcteur LeRobert.

Mon texte a été une grande source de désaccord entre les deux, il était fréquent que les deux soient d’accord pour dire qu’il y avait une erreur, mais ils proposaient une correction différente.
Après un travail de jonglerie entre les deux logiciels, mon texte semblait parfait, aucune erreur n’était détectée. J’ai passé ce matin ma nouvelle dans le correcteur Antidote…

Sombre héritage, version Antidote.

sombre héritage avec correction Antidote

Dans un premier temps, ça fait peur, mais c’est là qu’on se rend bien compte d’une chose : même si Antidote est considéré par beaucoup comme le meilleur correcteur, c’est un outil d’aide et non une baguette magique.

Tout d’abord, en lisant ma nouvelle vous constaterez que les personnages ont un langage assez familier. Antidote se base sur un langage soutenu, ainsi il signalera chaque « c’est pas… » pour le remplacer par la forme « ce n’est pas… ». Certaines règles de l’écriture ne sont pas reconnues, par exemple pour les incises de dialogue qui ne prennent jamais de majuscules. Antidote considérera que pour « Dylan ! cria-t-il… » cria devrait prendre une majuscule. Et bien d’autres encore comme les désaccords sur le masculin ou féminin : « sans cérémonie religieuse », Antidote émet un doute sur religieux ou religieuse.

En réalité sur les 164 problèmes rencontrés par Antidote il y en aura que 10 % qui nécessiteront une correction, le reste étant de l’ordre de la présentation (ponctuation à placer ou remplacer, structure de phrase à analyser, mots inconnus et ambiguïté de la langue…)

Prix

Il y a une donnée dont je ne vous ai pas encore parlé : le prix. Antidote est vendu au prix de 99,99 € ce qui est le prix classique des logiciels de correction.
Certains préféront investir cet argent ailleurs, mais face à ses outils et ses capacités, le prix est peu de chose. Ce logiciel est indispensable que ce soit pour un usage professionnel (dossier de présentation, article de blog, écriture de roman) privé (vos mails ou pour débattre sur Facebook) ou encore pour l’éducation (les devoirs des enfants).

Conclusion.

Antidote, comme chaque outil de correction, va analyser un texte et relever le maximum d’erreur ou incohérence sur un texte. Il appartient ensuite à l’auteur du texte de vérifier chaque point repéré par le logiciel.
Antidote est un très bon logiciel, complet et extrêmement pratique. Après quelques semaines d’utilisation, je vois nettement la différence sur mes écrits. Il est certainement possible de peaufiner les réglages pour adapter la correction au texte (comme pour le langage soutenu par exemple), mais je n’ai pas encore mis mon nez dans les réglages.

Il faut tout de même rappeler une chose : aussi bon qu’il puisse être, un avis humain est toujours préférable à un logiciel. Dans le cadre d’un roman, ou d’un dossier de présentation (je pense notamment aux étudiants ayant des thèses à présenter), il existe une grande quantité d’offres de service de corrections et de relectures. Faites cependant attention à être face à un véritable professionnel, surtout si vous passez par internet.

Pour clôturer cet article, je ne peux que vous recommander ce logiciel. Que ce soit pour vos écrits personnels, professionnels, ou pour l’éducation de vos enfants, vous trouverez entière satisfaction avec Antidote, c’est un outil INDISPENSABLE !


PS: Afin de dissiper d’éventuels doutes, je précise que je ne suis pas sponsorisée par Antidote et n’ai absolument aucune forme d’avantage en vous présentant ce logiciel. C’est d’ailleurs la raison de l’absence d’un lien vers le produit. Vous trouverez ce produit en commerce ou sur des plateformes de vente en ligne.
Cet article reflète mon avis face à un logiciel et n’est fait que dans le but de vous présenter l’un de mes outils de travail.

Source :
Druide Informatique page Wikipedia

Partagez