Aujourd’hui je vous parle du livre « Pour une nuit d’amour » qui regroupe deux nouvelles écrites par Émile Zola. La première est « Pour une nuit d’amour » et la seconde « L’inondation ».

Biographie de l’auteur.

Si vous n’avez pas séché les cours de français durant votre scolarité, vous savez qui est Émile Zola.
Écrivain et journaliste, Émile Zola est né le 2 avril 1840 à Paris et il y est mort le 29 septembre 1902.
Son œuvre est mondialement reconnue et est étudiée dans les écoles.

Carte d’identité du livre.

Pour une nuit d’amour de Émile Zola
Nouvelles extraites du recueil Le Capitaine Burle
Paru en janvier 2010
Édité par Gallimard pour la collection Folio 2 euros
ISBN : 978-2-07-040605-0

Les synopsis.

Pour une nuit d’amour.

Chaque jour, Julien joue de la flûte dans sa chambre en observant la belle Thérèse par la fenêtre. Malgré sa musique, Thérèse reste insensible à ce charme, jusqu’au soir où elle l’invite à la rejoindre chez elle. Mais Julien est-il prêt à tout pour obtenir la nuit d’amour qu’il espère tant ?

L’inondation.

À soixante-dix ans, la vie avait comblé Louis Roubieu de bonheur. Entouré d’une famille aimante, il était le paysan le plus riche de sa commune, à quelques lieues de Toulouse, près de la Garonne. Tout semblait bénir la famille Roubieu, jusqu’au jour où l’inondation arriva.

Mon avis.

J’ai été agréablement surpris par ces deux nouvelles. Pour la première, avec cet air romantique qui flottait autour des personnages, je ne m’attendais pas à la tournure qu’a prise l’histoire. Le personnage de Julien est attachant par sa timidité face à cet amour qu’il n’ose dévoiler en plein jour.

Pour la seconde, l’histoire est tout autre. La famille Roubieu est décrite comme la famille idéale, qui vit de son dur labeur agricole. L’inondation vient bouleverser la vie parfaite de la famille, avec de tragiques conséquences.

Conclusion.

Loin de son travail sur Germinal, ces deux nouvelles sont traitées avec une certaine légèreté qui rend le texte dynamique et absorbant. Les nouvelles sont courtes (54 et 42 pages), elles se lisent d’une traite. J’ai tout simplement adoré les découvrir.

Partagez