Les chroniques de John

La lecture est la clé de la liberté

Fantastique, Science-fiction

« Je suis une légende » par Richard Matheson

Bonjour les fanatiques de la littérature !

J’espère que vous êtes assoiffé de sang, car aujourd’hui nous partons à la découverte d’une grande œuvre de la science-fiction (classée 18e du top 100 des meilleurs livres de science-fiction par senscritique.com) : « Je suis une légende » par Richard Matheson !

L’auteur.

Écrivain et scénariste américain né en 1926 et décédé en 2013, Richard Matheson fut un temps journaliste avant de se tourner vers la littérature. Il lègue à la littérature pas moins de vingt-six romans (dont trois grands classiques : « je suis une légende », « l’homme qui rétrécit », et « le jeune homme, la mort, et le temps ») ainsi qu’une centaine de nouvelles. Mais Richard Matheson aura également laissé son empreinte dans le milieu cinématographique et télévisuel (la quatrième dimension, Star Trek, etc.) avec ses nombreuses contributions principalement en tant que scénariste, mais par deux fois aussi producteur et acteur !

Ses œuvres lui ont valu bon nombre de récompenses et ont été majoritairement adaptées au cinéma.

Biographie complète de Richard Matheson : Wikipédia

Synopsis.

Chaque jour, il doit organiser son existence solitaire dans une cité à l’abandon, vidée de ses habitants par une étrange épidémie. Un virus incurable qui contraint les hommes à se nourrir de sang et les oblige à fuir les rayons du soleil…
Chaque nuit, les vampires le traquent jusqu’aux portes de sa demeure, frêle refuge contre une horde aux visages familiers de ses anciens voisins ou de sa propre femme. Chaque nuit est un cauchemar pour le dernier des hommes, l’ultime survivant d’une espèce désormais légendaire.

L’histoire.

Dernier homme sur Terre, Robert Neville suit sa routine quotidienne à la lettre : inspecter les planches recouvrant ses fenêtres, changer l’ail soigneusement placé autour de sa propriété, nettoyer les débris de sa serre… Pourquoi s’acharne-t-il ainsi ? Car si il est bien le dernier des hommes, il n’en est pour le moins pas seul. Chaque nuit, une nouvelle routine se met en place. Les nocturnes voisins envahissent sa pelouse avec en tête de liste Ben Cortman qui le provoque verbalement, du coucher au lever du soleil, pour inciter Robert à sortir…

Oui, l’espèce humaine s’est vue remplacée par une autre, une qui vit la nuit, traque inlassablement Le vivant pour se gorger de son sang. Et pour cela, tous les moyens sont bons ! Ben a choisi la provocation tandis que d’autres, des femmes, tentent leur coup par la séduction.
Dans ce monde de solitude, Robert Neville fait l’objet de toutes les convoitises des vampires, tant les morts que les vivants, mais ce dernier le leur rend bien ! Éliminant à tour de bras ceux qui la journée dorment dans les maisons voisines à la sienne, Robert Neville se met en tête d’étudier le phénomène « vampire », de décortiquer le mythe de la réalité pour trouver une solution, et pourquoi pas, un remède…

Mon avis.

Robert Neville est un personnage intriguant, alcoolique et dernier représentant de l’humanité, il a fait le choix de vivre là où tant d’autres auraient choisis (qui peut leurs en blâmer) de se donner la mort !
Jour après jour, et cela sur une période de trois ans, nous suivons la vie, la survie devrais-je dire, de Robert Neville face aux ténèbres de ce monde. Le jour est à lui, la nuit à eux. Tour à tour chasseur ou proie, nous partageons avec Robert ses recherches, ses progrès, ses échecs, ses découvertes sur les vampires, cherchant une explication logique et rationnelle à ce qui semblait n’être qu’un mythe.

C’est une chose que j’ai énormément appréciée dans ce livre. Car bien souvent dans les œuvres apocalyptiques, nous n’en connaissons pas la cause ! Un problème arrive (zombie, vampire, virus, etc.) et les gens doivent y faire face et survivre, ce qui occupe la grosse partie de l’intrigue. Ici la chose est différente ! Car si Richard Matheson prend le temps de nous décrire les journées de Robert, ses rituels, ses pensées qui nous ramènent bien souvent à sa vie « d’avant », il n’en perd pas moins son objectif : expliquer scientifiquement le vampirisme, démêler le mythe du réel, comprendre ce qui est généralement accepté sans plus se soucier de la possibilité des faits.

Robert se cultive, bien obligé pour comprendre la cause, et nous cultive au passage. Tout y passe sur le mythe : de la peur des croix du Christ au rayon du soleil, de la propagation des vampires à leurs disparitions en fumée lorsqu’on leur plante un pieu en bois dans le cœur. Robert se questionne inlassablement sur ces ennemis qui ne cessent de revenir nuit après nuit pour tenter de le débusquer de sa demeure, transformée en forteresse impénétrable.

Avec ce livre, Richard Matheson a poussé sa réflexion sur la possibilité d’un phénomène vampire sans doute plus loin que n’importe quelle autre œuvre. Je vous l’accorde, je n’ai pas tout vu ni lu… Mais c’est l’avis d’un gars qui a grandi devant « Buffy contre les vampires » et tout un tas de programmes du même acabit !
En définitive, bien que n’étant pas scientifique, je dois dire que je suis profondément troublé par ce que j’ai appris dans ce livre ! Vous m’auriez demandé hier si je croyais à la possibilité de l’existence des vampires, je vous aurais ri au nez ! Aujourd’hui, je prendrais peut-être quelques instants de réflexion avant de répondre par oui ou non à la question !

Conclusion.

J’aime l’idée que toute légende se base sur un fond de vérité, et c’est visiblement une pensée qu’a eue Richard Matheson en écrivant son livre. Sa manière d’analyser et d’expliquer le phénomène est savante tout en se montrant accessible à toutes compréhensions. Les interrogations de son personnage, même les plus saugrenues (« est-ce qu’un vampire musulman a peur d’une croix ? ») trouvent une réponse logique. C’est comme si, en voulant l’expliquer, Richard Matheson offrait un moyen de créer un vampire ! Ce qui semblait improbable au début du récit devient au fil des pages une affaire sérieuse capable de nous faire douter… Finalement, les vampires sont-ils parmi nous ?

C’est un livre à découvrir, une aventure où le personnage principal nous entraîne dans sa recherche de vérité. On se surprend à réfléchir aux questions de Robert Neville durant la lecture, à se demander comment nous agirions à sa place… Et le final, sans spoiler bien entendu, est véritablement surprenant !

Avec ce livre, Richard Matheson a bel et bien mérité sa place dans le top 100 !


Vous le savez si vous me suivez sur les réseaux sociaux, j’ai gagné ce livre grâce à un concours Facebook organisé par 1001bouquins.free.fr que je remercie très fortement ! Et quoi de mieux pour ce faire que de vous inviter à aimer la page du site ? Je suis certain que vous découvrirez de quoi remplir votre bibliothèque 😉
https://www.facebook.com/1001bouquins.free.fr


Carte d’identité du livre

Titre : Je suis une légende
Auteur : Richard Matheson
Edition : Folio SF
ISBN : 978-2-07-041807-7
Nombre de pages : 228

Disponible en ebook et broché:

Partagez

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Theme by Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :