« Tsahan » par Alex Parker

Bonjour les amis !

Aujourd’hui on se retrouve pour parler du dernier livre d’Alex Parker : « Tsahan »

L’auteur

Alex Parker est un auteur engagé qui n’a rien de l’archétype de l’écrivain. Atypique dans sa pensée comme au travers de ses écrits, il a longtemps évolué dans les bars branchés et autres boites de nuit de la Côte d’Azur avant de se décider à prendre la plume. Une plume travaillée, parfois acide, qui ne manquera pas de vous emporter dans différents univers.

Quant à savoir ce qui l’a dirigé vers l’écriture :
« Certains auteurs se sont mis à écrire par envie, d’autres au contraire ont été poussés par les écueils de la vie, par ces épreuves qu’il leur a fallu traverser et qui, pour une raison qu’ils ignorent, ont fait naître le feu de l’écriture en eux. »

Biographie page amazon de l’auteur.

Synopsis

Par-delà les grandes régions obscures et l’infinité de galaxies qui peuplent l’Univers, brille de toute sa splendeur l’étoile nommée Taah. Autour de la perle de lumière orbite Tsahan, une planète majeure au biome unique formant une épaisse forêt primitive. De ce miracle de la nature émane une abondance de microparticules invisibles à l’œil nu : le « Féeï ». Mortel pour toutes les formes de vie extérieures, celui-ci rend également inutilisable jusqu’à la plus pointue des technologies étrangères. Les Égyssiens, seuls véritables enfants de Tsahan, vivent dans la cité du « Dessous » et sont mystérieusement immunisés contre les microparticules. Toutefois, une zone vierge de tout Féeï émerge de cet océan végétal : les hautes plaines de Tarega, au sein desquelles ont élu domicile les Élestiens – désormais maîtres du « Dessus ». Chaque fois qu’Époq, l’un des soixante-dix-sept Élus désignés pour sauver son peuple, rejoint la cité du « Dessous », le blanc immaculé des cheveux de la plupart des habitants ne cesse de lui rappeler que le temps pour eux est dorénavant compté.

L’histoire

Il y a des siècles, la paix de Tsahan et des Égyssiens, peuple indigène de ce monde, se trouve menacée par les Élestiens, un peuple de guerrier venu des étoiles qui s’est donné comme quête sacrée son évolution.
Lors de la venue de ces étrangers, les Égyssiens de ce temps n’ont fait preuve d’aucune méfiance. En effet ce peuple pacifique vivait jusque là en parfaite communion avec la nature et l’âme de Tsahan.  C’est ainsi qu’ils commirent l’erreur de révéler aux Élestiens leur plus grand secret. Pour les Élestiens, guidés par les Sages de leur race, il ne fit aucun doute que le secret des Égyssiens est la clé de la prochaine étape de leur évolution. Dès lors, la convoitise les fit s’installer sur les hautes plaines de Tarega, seule place où le féeï, particule mortelle aux étrangers de Tsahan, ne parvenait pas.

Selon Époq et ses frères et sœurs Élus, cette rencontre faite par leurs ancêtres marqua un tournant significatif pour les Égyssiens. Celui de leur asservissement. Désormais dépendants d’Éleste pour assurer leur survie, les Égyssiens se retrouvent contraints d’échanger leur bien le plus précieux…
Cette situation intolérable pour les Élus, protecteurs des Égyssiens, les conduit à organiser des raids contre la cité du Dessus, ceci afin d’équilibrer la balance et de rendre aux Égyssiens un peu de ce qu’on leur prend. Mais hélas cette situation est temporaire, en plus d’être dangereuse, car là-haut l’armée d’Éleste guète, avec à sa tête le Primo Révocateur Rean, élite parmi l’élite. Les Élus le savent, les scientistes du Dessus avancent dans leur quête pour contrer le féeï, dernier rempart à la survie des Égyssiens, et peut-être de Tsahan elle-même…

Mon avis

Il y aurait tellement de choses à raconter sur Tsahan, mais paradoxalement je ne sais pas quoi dire car ces nombreux messages doivent être découverts par le lecteur/la lectrice pour s’immiscer pleinement dans la conscience de chaque personne.

Tsahan c’est l’histoire d’un peuple primitif d’apparence, car c’est un peuple qui vit simplement et en communion avec le monde qui l’entoure. Contrairement à Éleste, cité dont le peuple n’a que pour but l’évolution, l’avancée technologique et scientifique, sa suprématie sur tout.
Très clairement, c’est un combat façon David contre Goliath, mais qui n’est pas sans rappeler le film Avatar de James Cameron  dans cette opposition entre la nature et la science, la paix d’origine et l’exploitation colonisatrice venue des étoiles.

Tsahan, c’est aussi l’histoire d’individus qui s’unissent autour d’une cause plus grande qu’eux et qui se battent pour le bien commun, qui mettent leur vie en péril au service des autres, des Élus qui se lèvent contre l’asservissement des Égyssiens.

C’est un récit percutant qui trouve une résonnance étonnante à la lecture. C’est très fort ! Le précédent roman d’Alex Parker « La liturgie des Anges » (roman en deux parties dont vous avez les chroniques ici : tome 1 et tome 2)  m’avait vraiment bluffé. Mais là on est encore passé à un niveau supérieur ! J’attendais avec impatience de voir ce qu’Alex Parker allait nous proposer, et vraiment je n’en suis pas déçu !

En conclusion

Tsahan  c’est une histoire, une fiction, une science-fiction pour être exact. Mais c’est aussi une œuvre à messages, une de celles que l’ont pourrait aisément placer à côté d’un conte philosophique comme « L’Alchimiste » de Paulo Coelho.

Pour conclure mon avis sur ce livre, je vais faire un écart. Je ne vais pas vous parler encore de l’histoire, mais d’une phrase d’Alex Parker qui se trouve après celle-ci, dans les remerciements et qui dit : « Pour ce deuxième roman, j’ai pu voguer là où bon me semblait parce que peu de lien avec notre monde… »
Il y a ici quelque chose d’assez percutant, car s’il y a effectivement peu de lien entre Tsahan et la Terre, c’est un livre qui ne manquera pas de parler à ses lecteurs/lectrices et dont certains sujets sont aisément transposables à notre civilisation et surtout à notre ère… Vous comprendrez en lisant ce livre. Oui parce que vous le devez, vraiment. Faites une place sur votre liste au Père Noël car s’il y a un livre à retenir de 2020 c’est celui-ci.


J’espère que mon avis sur « Tsahan » d’Alex Parker vous aura convaincu de le lire. Et si jamais les histoires dans des galaxies lointaines ne vous intéressent pas (c’est votre droit d’aimer ou non tel ou tel genre, ne l’oublions pas !), vous pouvez vous rabattre sur « La liturgie des anges » qui est un peu plus terrestre  😉
Dans tous les cas,  si vous cherchez un nouvel auteur à découvrir, vous savez ce qu’il vous reste à faire !


Merci d’avoir une nouvelle fois lu une de mes chroniques, c’est toujours un plaisir de vous aider à choisir (ou non) un livre.
En attendant notre prochaine rencontre littéraire qui portera sur le thriller « 77 assassins » de Henri Duboc aux éditions Beta Publisher, je vous souhaite d’excellentes lectures !


Carte d’identité du livre

Titre : Tsahan
Auteur : Alex Parker
Edition : Auto-édition
Parution : mai 2020
Nombre de page : 364
ISBN : 979-8649161909
Obtention : service presse

Disponible en livre broché et ebook

(En achetant via cette vignette vous permettez au site leschroniquesdejohn.fr de survivre ! Explications sur l’onglet « Comment me soutenir ? »)

Partagez

Une réflexion sur « « Tsahan » par Alex Parker »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.