Les chroniques de John

La lecture est la clé de la liberté

Science-fiction

« La liturgie des anges tome 2 » par Alex Parker

Bonjour chers lecteurs et chères lectrices !

Au début du mois de janvier je vous présentais le tome 1 de « La liturgie des Anges » par Alex Parker, et vous connaissez le dicton : « qui dit tome 1 veut au moins dire tome 2 ! »
Vous le savez certainement, j’ai adoré la première partie des aventures de Ted Smith ! Alors évidemment, lorsque Alex Parker m’a proposé de découvrir la suite et fin de cette odyssée, j’ai bondi au plafond ! Et nous voici quelques semaines plus tard pour en parler !

AVERTISSEMENT : Vous me connaissez, je n’aime pas les spoilers ! Mais hélas, il est impossible de parler du tome 2 sans vous exposer à certains éléments clés concernant le tome 1… Donc si vous n’avez pas encore lu le tome 1, je vous recommande chaleureusement de remédier à cela avant de lire cette chronique.

L’auteur.

Rédiger ma biographie, si brève soit-elle, est un exercice qui m’est particulièrement difficile. Il me faut avouer n’apprécier que très peu parler de moi, surtout à la troisième personne du singulier. Par respect pour le lecteur, je vais griffonner des « bribes » de ma vie à l’encre virtuelle.

Je suis de ces personnes qui se sont construites seules, un autodidacte en somme.

Quant à savoir ce qui m’a dirigé vers l’écriture :

Certains auteurs se sont mis à écrire par envie, d’autres au contraire ont été poussés par les écueils de la vie, par ces épreuves qu’il leur a fallu traverser et qui, pour une raison qu’ils ignorent, ont fait naître le feu de l’écriture en eux. Personnellement, c’est lorsque la vie m’a heurté au point de taire toutes mes paroles, que les mots ont pris naissance en moi.

Concernant La liturgie des anges, il m’aura fallu plus de deux ans et demi pour l’achever.

Biographie page Amazon de Alex Parker.

Le synopsis.

« Hacker multimillionnaire déchu, Ted Smith n’a plus rien du fantôme qu’il désirait par-dessus tout rester. Désormais connu de la DIA, il vogue en compagnie de l’énigmatique Hicks sur une mer de doutes, un océan de pourquoi. Le décès de Lana vient de briser sa vie, qui n’est plus à ses yeux qu’une ombre vouée au néant. Les échecs, les victoires… tout cela a-t-il encore sens, une vérité ? Et qui est donc cet Aaron Green, sur lequel leurs pouvoirs n’ont pas prise ? Ted n’ignore plus qu’il est “différent”, qu’un rôle lui a été attribué… Mais par qui, et surtout dans quel but ? “Il va se produire quelque chose d’exceptionnel pour toi, tu vas vers de grands desseins, et ceux-là toucheront la planète dans sa globalité.” Ces mots qui le hantent depuis toujours risquent bien de se révéler prophétiques… »

L’histoire.

Nous reprenons l’histoire directement où nous l’avions laissée avec, pour rappel, la rencontre de Ted et Hicks (Sacha) avec Aaron Green ! Un être qui comme nos deux compères se révèle doté d’un pouvoir surnaturel. Liés par cette singularité, tous deux suivent Aaron qui ne tarde pas à se présenter comme une sorte de messager entre leur monde et la civilisation extraterrestre qui conduisit Ted et Hicks tout au long de leurs aventures dans le tome 1.

Conscient d’avoir un rôle à jouer dans des événements qui leur sont encore inconnus, Aaron dirige le groupe à la rencontre d’une quatrième personne présentant également des pouvoirs. Suite à cette rencontre, le groupe se retrouve projeté dans une vision cauchemardesque du futur : un cataclysme sans précédent pour l’humanité approche à grands pas !
Dès lors nos « quatre cavaliers » suivent l’invisible chemin tracé par une entité supérieure dans une quête qui apportera son lot de surprises : entre vision du futur, projection dans d’autres dimensions et découverte de l’existence d’autres formes de vies…

Voyageant dans ce flou entre héros de l’humanité ou instrument de l’annihilation de la planète, les quatre personnages découvriront l’étendue des facettes de l’humanité. Des plus belles découvertes à la plus sombre des machinations gouvernementales. Eh oui, la DIA est toujours de la partie !

Mon avis.

Comment réagirait le monde face à l’annonce de sa fin imminente ? C’est une question qui est sans doute apparue dans tous les esprits depuis la naissance de l’humanité. Certains y répondent avec héroïsme et bravoure, d’autres avec pessimisme et anarchie. Mais finalement, la société ne se comporterait-elle pas comme elle le fait chaque jour en jonglant entre l’ordre et le chaos ? Entre liberté et oppression ?

Drôle de question, n’est-ce pas ? Et pourtant… Ted Smith et sa troupe se laissent embarquer dans cette quête sans en connaître les tenants et les aboutissants. Ils ont reçu des pouvoirs et se sont vus réunir selon un plan précis qui leur est inconnu, et c’est là toute l’énigme ! Qui sont-ils ? Ou plutôt que sont-ils ? Les sauveurs de l’humanité ou les témoins impuissants de sa chute malgré leur périple au-delà des connaissances et de la compréhension humaine ? C’est une question qui reste suspendue tout au long du récit, mais qui trouve en sa fin une réponse cohérente.
Au cours de ce périple, les quatre protagonistes ne manquent pas de tergiverser sur le sujet, apportant des réflexions tantôt scientifiques tantôt poétiques face à cette situation d’apocalypse qu’ils doivent affronter.

Pour ce tome 2, nous délaissons le côté « thriller/espionnage » pour plonger pleinement dans la science-fiction ! Race extraterrestre, voyage interdimensionnel, cette fin d’aventure se tourne davantage vers l’étude et la compréhension de la science, de la vie, de l’humain. Ted, fidèle à lui-même, montre sa misanthropie habituelle tandis qu’Aaron se veut être un personnage plus positif et confiant, ils sont véritablement l’opposé l’un de l’autre !

Malgré de nombreuses scènes tournées vers l’action, j’ai trouvé les personnages un peu plus passifs que dans le premier tome, se laissant guider par les paroles d’Aaron ou les signes apportés par l’entité les guidant. Le spectacle n’en demeure pas moins saisissant et riche de découvertes et réflexions.  Le scénario apocalypse trouve une explication hautement crédible et offre matière à la réflexion sur « comment gérerions-nous la situation ? » On retrouve la corruption et le mensonge d’État, la cupidité et l’idiotie de l’homme ainsi que l’éternelle étincelle d’espoir inhérente à notre espèce.

Conclusion.

L’aventure prend fin ! Les interrogations proposées et laissées en suspens dans le tome 1 trouvent ici des réponses logiques et cohérentes, on sent que l’œuvre a été conceptualisée dans son ensemble dès le début de sa création.

J’étais tellement intrigué de savoir où cette histoire allait conduire nos personnages, et je dois dire que je n’ai pas été déçu du voyage ! Comme pour le tome 1, Alex Parker nous offre des sujets de réflexions et s’appuie sur des concepts scientifiques intéressants pour pimenter et développer son récit.

Ce fut une expérience passionnante, un voyage entre la science réelle et fictive accompagné d’une profonde introspection sur l’humain et l’univers. Je recommande vivement la lecture de cette histoire en deux tomes, et j’attends avec impatience de savoir ce qu’Alex Parker nous proposera dans l’avenir !


Carte d’identité du livre.

Titre : La liturgie des anges tome 2 : le tombeau de l’humanité
Auteur : Alex Parker
Edition : auto-édition
Nombre de pages : 238
ASIN : B07P6ZNR6P
Obtention : Service de Presse (SP)

Disponible en ebook et broché :

Partagez

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Theme by Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :