La lecture est la clé de la liberté

Fantastique

« Arthur Maller » par Clément Grimbert

Bonjour les amis !

Aujourd’hui on se retrouve pour une nouvelle chronique avec « Arthur Maller » le premier roman de Clément Grimbert publié aux éditions Amalthée.

Et si le nom de Clément Grimbert vous dit quelque chose, c’est bien normal ! Nous avons déjà discuté de son travail avec sa nouvelle « L’affaire Timothé Bardin ».

Note : Clément est un ami d’enfance. Cela ne change strictement rien à la chronique, mais vous me connaissez, j’aime la transparence.

L’auteur.

Originaire de Normandie, Clément Grimbert est moniteur éducateur passionné d’écriture. Il publie ici son premier roman.

biographie issue du livre

Le synopsis.

« Les sourcils légèrement froncés, un rictus aux lèvres, elle s’approcha d’Arthur, qui était à son tour devenu aussi livide qu’un cadavre, avant de s’arrêter à un mètre de lui.
— Je m’appelle Marie et j’aimerai que tu me rendes un service, Arthur. »

Arthur vit une vie paisible avec sa compagne, Maëlle. Mais la visite du spectre d’une femme vient bouleverser ce quotidien et l’entraine sur une pente glissante : celle de la démence. Débute alors une aventure aux portes de l’horreur contre des forces maléfiques qui dépassent l’entendement…

Inspiré de H. P. Lovecraft et Stephen King, découvrez un cauchemar glaçant aux frontières de l’irréel. Une lecture qui remet en cause la réalité, ses limites… et ses mystères.

L’histoire.

Arthur Maller, coordinateur dans un foyer de vie, vivait paisiblement avec sa compagne Maelle dans leur nouvelle demeure Ornaise, du moins jusqu’à ce que le chien aboie dehors. Le problème ? Ils n’ont pas de chien ! Alors imaginez la réaction d’Arthur lorsque le chien se mit à aboyer dans le grenier…

Montant dans le grenier, il découvrit avec effroi la présence d’un chien aux proportions monstrueuses accompagné du fantôme d’une femme, Marie, l’ancienne propriétaire de la demeure.
C’est ainsi que commença le calvaire d’Arthur, car cette apparition n’est pas anodine. Arthur a été choisi pour recevoir un grand pouvoir, un pouvoir qu’il sera contraint d’utiliser selon les ordres de Marie pour assurer sa survie et celle de Maelle.
Sans le savoir, c’est au cœur d’un conflit ancestral entre plusieurs forces cosmiques et démoniaques qu’Arthur Maller se retrouve. Et comme si cette position délicate ne suffisait pas, le temps lui est compté ! En effet, le pouvoir qu’il détient et son périple au-delà de la compréhension humaine menacent de le faire sombrer dans la folie ainsi que de perdre son humanité…

Mon avis.

Sans en être un grand spécialiste, on ressent bien les influences de King et Lovecraft pour l’écriture de ce roman. Le premier dans sa dimension à nous entrainer d’une situation « réelle » à une intrigue fantastique. Le second pour ses monstres et divinités titanesques et indicibles. Ainsi que quelques références issues des jeux-vidéo, notamment à [Prototype].

Pour en revenir à l’histoire, c’est très plaisant ! On s’enfonce progressivement dans cette histoire comme dans des sables mouvants et l’on assiste au basculement d’Arthur qui perd lentement pied. C’est un peu malveillant à dire, mais c’est plaisant de voir ce pauvre Arthur se débattre contre des forces qui le dépassent complètement.

L’histoire est bien travaillée, il y a un fond richement réfléchi sur cette mythologie que crée Clément Grimbert. Mais je dois reconnaître que j’aurais aimé en découvrir encore plus ! On découvre et on comprend l’histoire de ces entités et de leur monde, mais c’est un peu comme regarder le monde à travers un trou de serrure. Et vous savez que dans ce cas, quand on aime ce qu’on voit, on a envie d’enfoncer la porte !

En conclusion.

En cela, je trouve le roman très réussi. On reçoit à la lecture une véritable invitation à s’approprier l’histoire et les décors. Les fondations du roman sont solides et c’est vraiment agréable ! Découvrir l’indicible auprès d’Arthur Maller fut une bonne expérience de lecture.

Donc si vous aimez ce genre d’histoire, je vous recommande chaleureusement ce livre !


Comme toujours, je vous souhaite d’excellentes lectures, et vous dis à très bientôt pour de nouvelles chroniques littéraires 🙂


Carte d’identité du livre.

Titre : Arthur Maller
Auteur : Clément Grimbert
Éditeur : Éditions Amalthée
Parution : Février 2020
Nombre de pages : 254
ISBN : 978-2310045346
Obtention : achat

Disponible en version brochée.

Partagez

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.