Les chroniques de John

La lecture est la clé de la liberté

Thriller

« Le réveil des cendres » par Béatrice Galvan

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vous parle de ma dernière lecture : le réveil des cendres par l’auteure Béatrice Galvan.

L’auteure.

Béatrice Galvan est née en 1971 en région parisienne et vit désormais à Montpellier.
Béatrice Galvan n’en est pas à son coup d’essai avec « Le réveil des cendres ».  En 2006, une maison d’édition Touraine distribua son roman « Sous l’œil du mal » (actuellement indisponible).  La romancière a également participé à un recueil de nouvelles sur le thème des « peurs urbaines », pour les éditions numériques storylab.

Sous le nom de plume de Valentine Bleuette, elle publia quatre romans « tranche de vie » :

  • Mâles aimés (2014)
  • Conte de faits (2015)
  • Sangria, tapas et rayon X (2016)
  • La vie pas toujours facile de Nathan (2017)

En 2017, un autre roman thriller mêlant le médical au fantastique parut sous le nom de « En corps inconnu ».

Le synopsis.

Un drame survenu dans les montagnes cévenoles, des secrets enfouis au plus profond des mémoires… Dix-huit ans plus tard, une malédiction semble frapper d’anciens amis, le jour de leur trentième anniversaire. Ils se retrouvent dans le village de leur enfance et comprennent rapidement qu’ils sont sous l’emprise de forces qui les dépassent. On les a réunis afin de les contraindre à affronter le passé. S’ils ne le font pas, ils se condamnent à disparaître, les uns après les autres.
Sont-ils responsables, ou victimes du sort funeste qui les menace ?
Une seule certitude, les cendres se sont réveillées. Et elles réclament vengeance…

Mon avis.

On parle beaucoup de la crise de la quarantaine, mais pour certains il est plus difficile de survivre à la barre des trente ans !

Cette histoire nous raconte comment une bande d’amis d’enfance se sont retrouvés, à l’aube de leurs trentièmes anniversaires, pour faire face aux démons de leur jeunesse.  « Le passé finit toujours par nous rattraper », cela pourrait être la grande leçon à tirer de cette sombre histoire !

Dix-huit ans après une terrible nuit que tous s’étaient promis d’oublier, les fantômes des cendres se réveillent et contraignent la bande d’amis (du moins ceux qui ne sont pas déjà morts) à se retrouver à Mialet, un charmant petit village des Cévennes (que je n’ai pas tellement envie d’approcher !)
L’intrigue se dévoile au fil des pages mais aussi en fonction des changements de personnages. Car si au début de l’histoire l’auteure nous présente ses trois personnages importants par le biais d’un chassé-croisé de paragraphes, des connexions se créent et les événements tendent très vite à les réunir.

Cauchemars et hallucinations s’entremêlent dans la vie de nos personnages afin de les contraindre à revivre et surtout à dévoiler la vérité sur les événements qui se sont produits dix-huit auparavant…

Ma conclusion.

Quand la culpabilité se mélange à la présence surnaturelle d’esprits, la situation peut très vite déraper. Pour les personnages, c’est une course contre le temps qui se lance, car chacun risque de mourir le jour de son trentième anniversaire. Ils n’ont donc que quelques jours pour comprendre cette malédiction qui les accable et apaiser les esprits, sans quoi les cendres finiront par les consumer.

Je reconnais avoir compris tardivement ce qu’il se passait réellement tant j’ai été happé par cette présence surnaturelle qui torture l’esprit des personnages.  L’intensité du récit monte au fil des révélations sur le passé de cette bande d’enfants. La tension reste présente tout du long tandis que le temps s’égraine et que les malheurs s’enchaînent.

Le changement de perspective entre les personnages m’a quelque peu désorienté au départ, heureusement on s’y habitue facilement. Le puzzle se met en place dès le début de l’histoire mais se garde bien de tout nous dévoiler au milieu du livre, on ne peut alors que rester accroché aux pages en se demandant quelle en sera la résolution et est-ce que les personnages y survivront !

J’ai été très satisfait par cette lecture, d’autant plus parce que je n’ai pas deviné la fin avant qu’elle ne se présente ! (ce qui est plutôt rare)
En découvrant les personnages, on comprend à quel point ce lourd secret les a tiraillés toutes ces années et l’on y voit les conséquences néfastes que cela a eues dans leurs vies. On souhaite alors que tout se passe pour le mieux dans ce récit ou la vie peut s’éteindre aussi rapidement qu’une bougie d’anniversaire.


Carte d’identité du livre.

Titre : Le réveil des cendres
Auteure : Béatrice Galvan
Edition: auto-édition
Publication : 2018
ASIN : B07CQR3JNX

Disponible aux formats ebook et broché sur Amazon.

 

 

Partagez

2 Comments

  1. Béatrice Galvan Ecrivain

    Merci beaucoup John. Cette chronique est très complète, tu n’as pas fait les choses à moitié… c’est vraiment très gentil de ta part!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Theme by Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :