La lecture est la clé de la liberté

Fantasy, Science-fiction

« Les Marques d’Ad-Hem : le voyage d’une fée » par A.R. Moreno

Bonjour tout le monde !

Aujourd’hui on se retrouve pour parler du premier tome de la saga SF-fantasy-jeunesse « Les Marques d’Ad-Hem » de A.R. Moreno. Attachez vos ceintures, en route pour « Le voyage d’une fée » !

L’auteure

Bercée dans sa jeunesse par des histoires racontées par sa mère qui faisaient état de parents éloignés médiums, magnétiseurs et voyants, l’auteure préfère rejeter ce qu’elle considère comme des fables. Elle se tourne donc vers la science et la rationalité des chiffres. Elle devient comptable et se prend de passion pour les revues scientifiques et le « cycle des robots » d’Isaac Asimov.

Mais petit à petit l’histoire de sa famille du côté maternel va grignoter ses certitudes. Son frère voit les morts, et elle devient témoin de phénomènes inexplicables. Anna n’a aucun don mais son imagination s’enflamme et des histoires de sorcières, de fées, de dragons et de robots commencent à se former. Elle choisit de se renseigner sur le monde invisible, et comme elle l’a fait pour la Science avec un grand S elle se plonge dans l’étude du paranormal et du fantastique. Elle dévore les romans « Lancedragon » de Margaret Weis et Tracy Hickman. Alors qu’elle est encore comptable elle noircit des pages d’histoires qui mêlent les deux univers. Elle cache tous ses écrits dans des tiroirs puis dans de grandes poches plastiques. Puis un jour, alors que des années ont passé, elle se dit qu’elle a envie de partager ses fictions avec d’autres rêveurs.

Biographie fournie par l’auteure.

Le synopsis

L’anniversaire de Laure va coïncider avec les épreuves du bac. La jeune fille décide donc de fêter ses dix-huit ans par avance en effectuant une randonnée dans les Pyrénées. Elle n’imagine pas que son choix va la mener très loin de sa planète, dans des endroits où elle va être confrontée à des fées, dragons et humanoïdes plus ou moins amicaux. Apprenant par les ziryelles exilées de la Terre, qu’elle est le dernier espoir de sauver son monde. La jeune fille va devoir faire des choix difficiles qui vont l’éloigner chaque jour un peu plus de chez elle. Ce roman où l’on suis un groupe de personnages attachants, mêle science-fiction et fantasy. Amour, humour action et intrigues sont au rendez-vous.

L’histoire.

Quoi de mieux qu’une randonnée dans un endroit cher à votre cœur ? C’est ainsi que commence le périple de Laure. Désireuse de retrouver la clairière où elle était allée en colonie de vacances étant enfant, Laure ne s’attendait certainement pas à une « rencontre du troisième type » !

Enlevée par des extra-terrestres afin d’être offerte en guise de cadeau diplomatique au prince d’une lointaine planète, Laure sera témoin des manigances de ses ravisseurs. En effet ceux-ci ont préparé un attentat dans lequel ils comptaient utiliser la jeune femme en guise de kamikaze.
Parvenant malgré la barrière de la langue à prévenir le prince Gallien du danger qui les menace, ce dernier prendra une décision radicale : laisser son vaisseau exploser afin de se faire passer pour mort.

Dès lors embarquée dans la quête du prince pour découvrir les raisons d’un tel complot contre sa personne, Laure sera amenée à découvrir de nouveaux mondes et y rencontrer de nouvelles — et anciennes — civilisations, à forger de nouvelles amitiés, mais aussi à se découvrir elle-même et comprendre son rôle dans cette aventure à mille lieues de ce qu’elle aurait pu imaginer.

Mon avis.

Je suis un peu mitigé sur ce premier tome. L’idée d’introduire des éléments de fantasy (fées, dragons…) dans une saga spatiale est intéressante, mais j’ai trouvé ce roman plutôt long.
Cela ne veut pas dire que le récit est vide. En dehors de l’intrigue autour de la tentative d’assassinat contre le prince, qui se révèle assez classique dans le genre et se montre souvent en second plan dans le récit, il y a les histoires personnelles de chaque personnage et leurs propres quêtes, ainsi que l’exploration de différentes planètes et lunes. Cependant, j’avais parfois l’impression de lire sans pour autant avancer. D’où ce sentiment de longueur.
C’est une situation assez fréquente pour un premier tome de saga. Planter un univers et y introduire des personnages et intrigues, cela prend beaucoup de la place.

Malgré cela, l’histoire est agréable et les personnages — dans cet âge complexe entre l’adolescence et l’adulte — ne manqueront pas de nous faire vivre des moments sympathiques par leurs caractères rêveurs et naïfs. Notamment par leur vision de Zenthar, la planète des félins-humanoïdes, qui apporte un sentiment d’émerveillement presque juvénile. J’ai adoré découvrir cet endroit !

En conclusion.

Voici donc mon ressenti pour « Le voyage d’une fée » premier tome de la saga « Les Marques d’Ad-hem ». Un avis un peu en demi-teinte il est vrai, néanmoins je pense qu’il y a ici le potentiel pour créer sur l’ensemble de la saga une histoire convaincante. J’ai envie d’y croire !
Et surtout, A.R. Moreno a judicieusement placé quelques informations pour les intrigues des prochains tomes. On a envie de savoir ce qu’il va se passer ! Et quand on pique ainsi ma curiosité, je ne peux pas résister.

C’est pour cela que je vous donne rendez-vous prochainement pour la suite de l’aventure avec le tome 2 « Les marques d’Ad-hem : Le prince perdu ».

En attendant, je vous souhaite à toutes et à tous de joyeuses lectures 🙂


Carte d’identité du livre

Titre : « Les Marques d’Ad-Hem (T1) : Le voyage d’une fée »
Auteure : A.R. Moreno
Edition : auto-édition
Parution : décembre 2019
Nombre de pages : 396
Obtention : Service Presse

Disponible en ebook : amazon.fr

Partagez

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.