« Andalouse, tome 1: le roi de l’arène » par Liliane Fournier

Bonjour les amis !

Aujourd’hui on se retrouve pour parler d’une romance parfaitement adaptée aux températures caniculaires qui approchent : « Andalouse, tome 1 : Le roi de l’arène« , le nouveau livre de Liliane Fournier édité chez Humbird & Curlew !

L’autrice

Liliane Fournier est une fille du Sud, le soleil est dans son accent, dans sa façon de vivre, d’écrire et de faire la fête.
Véritable passionnée, elle écrit des romans et nouvelles, mais aussi dessine, peint, chante le Rock et le Blues… et copilote une voiture de rallye !
 
Vous la connaissez déjà puisqu’elle fait partie du collectif Les Indés Lébiles, publié chez Humbird & Curlew depuis plusieurs années maintenant.

Le synopsis

Dans le Domaine de Roques-Blanches, les vendanges ont commencé. L’heure est venue pour Gaetano, le célèbre torero andalou, de reprendre le chemin des arènes. Sûr de lui, il ne s’attend pas à ce que Mathilde renonce à le suivre. L’homme n’est pas habitué aux refus !
Que sait-elle de cet homme en dehors de ses performances d’amant, si ce n’est qu’il exerce le pire métier du monde à ses yeux ? Quelle place aurait-elle à ses côtés ?
Gaetano s’en va et Mathilde reprend ses promenades à cheval, la mort dans l’âme, certaine qu’il l’oubliera dans les bras d’une autre dès que l’occasion se présentera. Ne serait-ce pas pour elle la meilleure option, après tout ? Tourner la page définitivement, renoncer à l’amour d’un homme qui joue sa vie chaque semaine sur l’autel d’une tradition obscure et cruelle…

 

Les romances nous content habituellement la vie de deux protagonistes que tout oppose ; ils s’attirent et se repoussent, mais à la fin et contre toute attente (!), l’amour les réunit, fin de l’histoire !
…Mais que se passe-t-il quand ce qui les séparait revient dans leur quotidien ? C’est là que démarre vraiment une histoire. Le défi, ce n’est pas la passion des premiers instants mais bien de tenir dans la durée, quand commence le « conte de fée, saison 2 »

 

L’histoire

Désormais libérés des drames ayant secoués la vie du domaine et des environs de Béziers (c’est l’histoire du roman « Andalou », il n’est pas nécessaire de l’avoir lu pour découvrir Andalouse, mais je vous le recommande aussi !), Gaetano Guardia, fier torero Espagnol et Mathilde, jeune Française travaillant dans le domaine équestre, peuvent enfin laisser libre court à leur passion l’un pour l’autre.

Malgré cela, Mathilde s’interroge sur la pérennité de leur relation, qu’y a-t-il entre eux à part le sexe ? Que savent-ils l’un de l’autre ? Pas grand-chose… Et ils sont en profond désaccord sur de nombreux points, à commencer par la profession de Gaetano !

C’est avec ce doute trottant en tête que Mathilde prend une décision difficile : ne pas suivre son amant qui doit quitter Béziers pour de nouvelles corridas. Aucune lettre, aucun appel. Si Gaetano est sûr de son amour pour Mathilde, il reviendra la chercher, à moins qu’il ne rentre seul dans l’hacienda familiale de Séville…

Mon avis

On ne peut vivre d’amour et d’eau fraîche, c’est pourtant ce qu’a un temps essayé de faire nos deux personnages. Mais la réalité rattrape toujours les gens, et voilà que Gaetano doit reprendre sa tournée de corrida pour de nouvelles mises à mort d’innocents taureaux, ce qui répugne grandement Mathilde en dépit de l’amour qu’elle porte à l’homme !
Bien sûr je ne vous raconte ici que le début du livre, il vous appartiendra de découvrir si nos deux amants se retrouvent et si l’un décide de renoncer à sa vie pour l’autre.

Comment concilier deux personnes qui s’opposent et s’attirent ? C’est la question posée par cette romance.
De Béziers à Séville, nous faisons plus intimement connaissance avec Gaetano et Mathilde, mais aussi avec l’univers souvent méconnu de la corrida, des traditions et superstition qui façonnent ce monde où l’homme se confronte à la bête.

J’ai particulièrement aimé ce premier tome de « Andalouse » et toute cette découverte. On sent que Liliane Fournier a mis tout son cœur à ce que l’univers de la tauromachie soit plus justement représenté que la croyance populaire. Et ça fonctionne ! On a beau ne pas aimer cela dans la vie réelle, on ne peut que se prendre au jeu et se laisser entraîner par la plume de Liliane Fournier, et c’est magnifique ! Nous vivons les scènes comme si nous nous tenions dans les gradins de l’arène !

En dehors de leur attachement charnel, on ressent également une forme de pudeur sentimentale entre Gaetano et Mathilde, les doutes et les craintes des deux amoureux prennent toute leur place au fil du cheminement de ce récit et sont très justement traités.

En conclusion.

Malgré la chaleur de l’été, « Andalouse » et Liliane Fournier feront monter la température de quelques degrés supplémentaire pour notre plus grand bonheur. On voyage au fil des pages, découvrant par ici de somptueux paysages et par-là une part de l’Histoire, des traditions hispaniques et tauromachiques. C’est très agréable, on se sent comme un vacancier en Andalousie !

Mathilde a ses chevaux, Gaetano joue sa vie dans les arènes avec ses taureaux. Est-ce un amour voué à l’échec ou bien parviendront-ils à se retrouver et faire cohabiter leurs deux mondes ? Voilà deux questions dont nous prenons grandement plaisir à découvrir la réponse dans ce premier tome. Et comme souvent, on ne peut refermer le livre qu’avec une phrase en tête :

« Vivement la suite ! »

 


Carte d’identité du livre

Titre : « Andalouse, tome 1 : le roi de l’arène »
Autrice : Liliane Fournier
Éditeur : Humbird & Curlew
Parution : juin 2021
ISBN : 978-2-9566466-7-9 
Nombre de pages : 312
Obtention : Service Presse

Disponible en papier et ebook auprès de l’éditeur : boutique Humbird & Curlew

Partagez

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :